Get jChecs at SourceForge.net. Fast, secure and Free Open Source software downloads
Conception
Notations standards
Notation algébrique abrégée

La notation algébrique abrégée, ou SAN (Short Algebraic Notation), est exigée pour la tenue des feuilles de match obligatoires en tournois. Sa description fait partie intégrante de l'annexe E des règles de la FIDE PDF.

La notation SAN possède quelques caractéristiques remarquables :

  • elle ne permet de représenter qu'une succession de mouvements,
  • elle varie en fonction de la langue de l'utilisateur,
  • elle fait partie du format PGN, sous sa forme anglo-saxonne.

Utilisée seule, la notation SAN ne permet pas de noter simplement un état quelconque d'une partie. Elle oblige à supposer un état initial de référence à partir duquel tous les mouvements doivent être succesivement appliqués pour obtenir l'état final...

Notation Forsythe-Edwards

La façon usuelle de décrire un état quelconque d'une partie, y compris dans le format PGN, est la notation de Forsythe-Edwards, ou FEN (Forsythe-Edwards Notation).

Cette notation prend la forme d'une chaîne de caractères comportant six champs, séparés par un espace, qui permettent de représenter un état de jeu complet.

Description des champs composant une chaine FEN :

  1. un champ codant les positions des pièces, rangée par rangée en partant de la 8ème, chaque rangée étant séparée par un « / ». Les pièces blanches sont représentées par une lettre majuscule (« K » = roi, « Q » = reine, « B » = fou, « N » = cavalier, « R » = tour et « P » = pion), les pièces blanches par une lettre minuscule (k, q, b, n, r ou p). Les cases vides sont notées par un chiffre de 1 à 8 indiquant le nombre de cases vides successives.
  2. une lettre indiquant quel joueur possède le trait (« b » pour les noirs ou « w » pour les blancs)
  3. un champ codant l’état des possibilités de roque, au moyen de 1 à 4 caractères. « K » si le petit-roque est encore possible pour les blancs, « Q » pour le grand-roque des blancs, « k » pour le petit-roque des noirs et « q » pour le grand-roque des noirs. Si aucun roque n’est autorisé, le champ se compose uniquement du caractère « - ».
  4. un champ stockant l’éventuelle prise « en passant ». Contient soit les coordonnées de la case cible de la prise, soit le caractère « - » en cas d’absence de prise.
  5. un champ contenant le nombre de demi-coups depuis le dernier mouvement d’un pion ou la dernière prise, pour la règle des 50 mouvements.
  6. un champ contenant le nombre de coups depuis le début de la partie, commençant à 1 et incrémenté après chaque mouvement des noirs.

La position initiale correspond donc à la chaine « rnbqkbnr/pppppppp/8/8/8/8/PPPPPPPP/RNBQKBNR w KQkq - 0 1 ».

Notation de jeu portable

Le format PGN (Portable Game Notation) est devenu quasiment universel pour l'échange de collections de parties d'échecs.

Ce format repose sur les notations SAN et FEN, auxquelles sont ajoutés une série de marqueurs spécifiques aisément lisibles et modifiables par un humain.

Les spécifications complètes des archives PGN PDF sont librement mises à disposition par S.J. Edwards.

L'interprétation de la notation SAN faite dans le format PGN n'est pas strictement conforme aux règles de la FIDE.
Là où la notation SAN standard prévoit des « 0-0 » ou « 0-0-0 » (des zéros) pour les roques, le format FEN attend des « O-O » ou « O-O-O » (des « o » majuscules)...
De plus, lors de la promotion d'un pion, le format FEN ajoute un « = » que n'attend pas SAN entre la case cible et le nouveau type de pièce.

Description étendue des positions

Comme son nom l'indique, le format EPD (Extended Position Description) permet de décrire des positions avec plus de détails que la notation FEN.

Le format EPD repose globalement sur un en-tête composé des quatre premiers champs de la notation FEN, suvi de marqueurs permettant d'ajouter des informations complémentaires telles que le score de la position, le meilleur coup jouable à partir de la position ou les mouvements à éviter...

Le principal intérêt du format EPD semble être la constitution de bibliothèques d'ouvertures.

Les spécifications complètes du format EPD PDF sont également mises à disposition par S.J. Edwards.

Page précédente Module de règles Encodage d'une position Page suivante